Les amortissements d'immobilisés

Les amortissements concernent les immobilisés incorporels et corporels et représentent, en fait, la diminution de valeur de ces derniers en fonction du temps.

Lors de chaque période (idéalement, il faut le faire chaque mois mais un certain nombre de comptables n’effectuent cette comptabilisation qu’une fois par an, en fin d’exercice), la valeur des immobilisés est diminuée d’un certain montant.

Le montant est, en pratique, un pourcentage de la valeur de l’immobilisé, pourcentage qui varie en fonction du type d’immobilisé (la durée de vie d’un immeuble est supérieure à celle d’un ordinateur).

Au niveau comptable, on aura, lors de chaque période, une écriture qui crédite un compte d’actif (négatif dans ce cas) pour acter la diminution de valeur et qui débite un compte de charge afin d’acter l’utilisation ou l’usure de l’immobilisé. Pour la lisibilité de la comptabilité, on distingue ce compte du compte dans lequel est répertorié l’immobilisé.

Par exemple :

On a un immobilisé dans le compte 241000 – Matériel pour un montant de 10.000,00€ (au débit du compte)

Chaque année, on amortira, par exemple, 20 % de cet immobilisé (l’immobilisé se dévalorisera donc de 2.000,00€ par an), ce qui donnera l’écriture suivante :

A la fin de la première année, l’immobilisé aura donc une valeur de 8.000,00€ (10.000,00€ - 2.000,00€ d’amortissement).

Au niveau du calcul de la dévalorisation périodique, il existe plusieurs méthodes :

Linéaire : si l’immobilisé a une durée de vie « comptable » supposée de 5 ans, on amortit 20 % de sa valeur chaque année

Dégressif : la première année, on amortit au taux double soit 40 % (si le taux correspondant est de 20 %) et les années suivantes, on amortit 40 % du solde restant à amortir jusqu’au moment où le taux linéaire donne un montant supérieur.

Dans un tableau, on aura donc les montants suivants (pour un immobilisé de 10.000,00€ amorti sur 5 ans) :

Linéaire
Dégressif
Amts
Valeur résiduelle
Amts
Valeur résiduelle
Année 1
2.000,00
8.000,00
4.000,00
6.000,00
Année 2
2.000,00
6.000,00
2.400,00
3.600,00
Année 3
2.000,00
4.000,00
2.000,00
1.600,00
Année 4
2.000,00
2.000,00
1.600,00
0,00
Année 5
2.000,00
0,00
0,00
0,00

En outre, en fonction de la date d’acquisition de l’immobilisé et de la durée de l’exercice, on aura également différentes options.

La 3e dimension est le taux d’amortissement qui est sensé représenter la durée de vie « comptable » de l’immobilisé. Il n’y a pas de règles strictement définies mais on s’approche souvent des durées suivantes :

Durée
Taux
Immeuble
30 ans
3.33 %
Fds de commerce
10 ans
10 %
Matériel/outillage
5 ans
20 %
Mobilier
10 ans
10 %
Voitures
5 ans
20 %
Matériel informatique
3 ans
33.33 %


L’amortissement tels que décrit ci-dessus correspond à la comptabilité historique telle qu’elle est appliquée pour les sociétés de droit Belge. Avec les normes IAS/IFRS, le système est différent et la notion d’amortissement fait place à une revalorisation périodique des immobilisés en fonction de leur valeur économique de marché ou de fonctionnalité.

 ©Copyright - Business Solutions Company


< Les journaux comptables Telechargement >